Tuesday, February 21, 2017

Emiliana Torrini & The Colorists @ Bataclan, Paris, 22 Fév 2017

Emiliana Torrini & The Colorists + Albin de la Simone @ Bataclan, Paris, 22 Fév 2017
Albin de la Simone en première partie, assis derrière son piano et accompagné d'un guitariste pour de gentilles petites ritournelles dont une en compagnie de la vedette de la soirée, chantée en français s'il vous plaît, sympathique.
 Emiliana Torrini est pour l’occasion entourée d'un groupe belge de 8 musiciens: 3 percussionnistes, un bassiste, 2 claviers et 2 violonistes. Pas de guitariste, c'est à noter: c'est assez rare que nous assistions à un concert sans qu'il y ait un guitariste.
Un premier titre entièrement instrumental qui nous plonge directement dans l'ambiance: ce soir la musique sera plus expérimental que les concerts habituels.
La belle débarque avec une jolie robe colorée et enceinte jusqu'au cou, accueillie comme il se doit par un public déjà conquis.
 Tout au long des 90 min une Emiliana concentrée enchaînera de belles mélodies vocales  sur une musique quelques fois un peu déroutante comme une version ultra soft et organique -vocalement et musicalement- de sa compatriote dont il est inutile de donner le nom ici.

 setlist





Monday, February 20, 2017

Seratones + Shannon Wright @ L' Album de la Semaine, Canal+, Paris 20 Fév 2017

Seratones + Shannon Wright @ L' Album de la Semaine, Canal+,  Paris 20 Fév 2017
Seratones du garage rock puissant pour ce groupe de Louisiane.
Concert sympathique de ce combo américain avec une guitare bien saturée,  malheureusement les titres se ressemblent un peu tous et la voix de la chanteuse n'est pas top. 

Shannon Wright  rock "indépendant", elle sera le 01er mars au café de la danse à Paris.
On passe une division au dessus avec Shannon Wright, elle s'installe au piano accompagnée de ses deux musiciens. Superbe prestation bien que très courte - 6 titres seulement- à peine 25 min, c'est dommage le 7e titre inscrit sur la setlist n'est pas joué. Un set tout en douceur Shannon préférant le piano à la guitare ( un seul titre). Excellent.

Wednesday, February 8, 2017

Art Garfunkel @ Olympia, Paris, 08 Fév 2017

Art Garfunkel @ Olympia, Paris, 08 Fév 2017

L'Olympia est assez rempli pour le retour d' Art Garfunkel dans la capitale moins d'un an après son dernier passage à l'Olympia ( Fév 2016).
Accompagné d'un guitariste acoustique et d'un pianiste ( qui ne jouera que sur 3-4 titres maximum) Art passe plus de temps à nous raconter des anecdotes ou à nous lire des poèmes - traduits en simultané par une dame postée sur le coté de la scène- qu'à chanter, c'est bien dommage.
La voix est encore assez cristalline mais il commence à manquer de souffle.
2 sets d'environ 40 minutes maximum pour une prestation sympathique sans plus.



Archives:
Art Garfunkel @ Cigale 2015

Tuesday, February 7, 2017

Boss Hog + Miraculous Mule @ L'Album de la Semaine, Paris, 07 Fev 2017

Boss Hog + Miraculous Mule @ L'Album de la Semaine, Paris, 07 Fev 2017
 Le retour des Américains de Boss Hog avec Jon Spencer
Les Anglais de Miraculous Mule

Thursday, February 2, 2017

The Flaming Lips + Georgia @ Bataclan, Paris, 02 Feb 2017

The Flaming Lips + Georgia @ Bataclan, Paris, 02 Feb 2017
Fête garantie avec les Flaming Lips devant un Bataclan qui n'affiche pas complet mais est copieusement garni.
Première partie assurée par le duo féminin Georgia, de la musique légèrement électro avec une batteuse/chanteuse et une claviériste, normalement l'électro ce n'est pas trop notre tasse de thé mais là, on a vraiment bien aimé et puis ce n'est pas évident de jouer de la batterie tout en chantant, surtout que la belle a une superbe voix.

Puis c'est au tour des Flaming Lips, l'agencement sur scène est impressionnant, les guirlandes électriques forment un véritable rideau entre le public et les musiciens ( nombreux ) que l'on a bien du mal à distinguer sauf pour le chanteur, toujours habillé de façon aussi délirante et qui changera de costume plusieurs fois tout au long du set.
Musicalement c'est assez planant mais l’intérêt des Flaming Lips sur scène c'est le show délirant : nombreux ballons -dès le premier titre- , des tonnes de confettis, des grenouilles géantes et même un cheval monté par le chanteur.
On se croirait dans Alice au pays des Merveilles période champignon hallucinogène, les champignons (géants) sont d’ailleurs au fond de la salle de chaque coté du bar.

Le show a tout de même du mal a décoller, chaque chanson ayant son petit (ou gros) effet visuel à préparer, le temps d'attente entre les titres est donc plus long que pour n'importe quel autre concert, ce qui nuit à la continuité du spectacle.

Belle reprise de Bowie, "Space Oddity" alors que Wayne Coyne traverse la salle installé dans une bulle géante.
Tout simplement délirant.